AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 The Bad Housewife

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
mcKenzie Westmore

avatar


MessageSujet: The Bad Housewife   Sam 10 Oct - 18:28

L’action se déroule il y a 8mois, en février 2015. Nous sommes dans une maison cossue de banlieue de Los angeles. Il est 8heures du matin et la maisonnée est en pleine ébullition . Jennifer, 10ans la cadette de la famille tambourine à la porte de la salle de bain. Savannah 15ans monopolise les lieux depuis trop longtemps selon la jeune fille.

Jennifer: M’MAN, Sav veut pas me laisser entrer heuuu!

Richard 16ans mange son bol de céréales les yeux dans le vague. Il n’est pas du matin. Paul le père de famille descend les escaliers en trombe, boit rapidement une demi tasse de café, attrape son attaché case et embrasse son épouse Mckenzie avant de partir au bureau. celle-ci le retient un peu, le temps de réajuster son nœud de cravate.

Mckenzie: bonne journée mon chéri.

Ensuite elle continue de confectionner des sandwiches qu’elle coupe en triangle. Elle les met ensuite dans des sacs en papier où elle note les prénoms de ses enfants avec une élégante écriture. Elle personnalise même chaque sac avec un petit dessin. Richard se lève, prend le sac et se laisse embrasser sur la joue avant de sortir sans un mot. La petite Jennifer descend aussi  saute au coup de sa mère et lui fait un tas de bisous avant de partir. Savannah descend doucement l’air renfrogné, prend son sac et veut sortir.

Mckenzie: Pas question de partir sans avoir embrassé sa mère demoiselle!

L’ado rebelle s’exécute à contre cœur et va rejoindre les autres enfants pour prendre le bus scolaire. Le silence se fait dans la maison. Mckenzie ramasse délicatement les miettes puis range la cuisine. La maison est nickel. Madame Westmore est une excellente maîtresse de maison. Rigide et tatillonne diront certains. Tout est bien rangé, rien ne dépasse. Mckenzie est une maniaque de l’ordre et de la propreté. Après avoir fait le premier des trois ménage quotidiens du foyer, Mckenzie s’assoie enfin pour découper des coupons de réduction dans différents journaux et magazines. Évidemment le découpage est minutieux. En bas de page, son attention est attirée par une annonce disant qu’une nouvelle fédération de lutte allait se créer et que ses créateurs étaient à la recherche de lutteurs inconnus, voire même débutant.
Mckenzie se moqua d’elle-même d’avoir eu un instant une idée aussi folle que farfelue. Et c’est en souriant qu’elle se lève pour aller remettre les stylos du bureau bien parallèles avec la règle et les cahiers. Elle monte à l’étage car elle se souvient d’avoir laisser le nounours de Jenny sur le sol de la chambre. Mais curieusement, impossible de chasser de son esprit l’annonce de la NGW. Elle lance le nounours sur le lit et s’assoit devant le pc de la petite fille afin de faire des recherches sur cette future fédération. Le temps passe et Mckenzie noircit de note un petit carnet. Elle prend enfin le téléphone et compose un numéro.

Mckenzie: Bonjour monsieur, je souhaiterai connaître vos conditions d’inscriptions afin d’apprendre les rudiment de la lutte professionnelle…non, je n’ai jamais fait de sport de combat… oui je fais chaque jour mon pilate devant la télévision et j’ai été dans ma jeunesse la chef des cheerleaders de mon collège… j’aurai cette année 36 ans cher monsieur!… oui… d’accord, je viendrai donc dés demain.

Mckenzie rie franchement et se lève toute guillerette. Elle regarde le nounours sur le lit puis lui fait une descente du coude.

Mckenzie: Mange toi ça dans la gueule Bouffeur de miel!

Puis elle toussote, réajuste sa robe stricte et le ruban de soie qui noue ses cheveux roux et retourne à ses occupations de femme au foyer.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
mcKenzie Westmore

avatar


MessageSujet: Re: The Bad Housewife   Jeu 15 Oct - 18:43

[!


Dernière édition par mcKenzie Westmore le Mer 18 Mai - 16:31, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
mcKenzie Westmore

avatar


MessageSujet: Re: The Bad Housewife   Dim 18 Oct - 12:07

Nous sommes dans la chambre d’hôtel des Westmore.  Mckenzie se lève péniblement en essayant de ne pas réveiller son mari. Son corps la fait souffrir pour aller jusqu’à la salle de bain. Son reflet dans le miroir lui montre les stigmates du combat de la veille. Un léger cocard orne son œil droit mais avec un maquillage savant, elle sait qu’elle cachera cette fâcheuse conséquence à son mari et ses enfants. Pour se qui est de son corps, une douche brûlante et un massage devrait atténuer les courbatures et une tenue adéquate devrait masquer les différentes contusions. Au bout d’une demi heure, elle sort de la salle de bain dans le peignoir de hôtel  fraîche et pour le moins dispo. Paul est réveillé et Mckenzie fait un effort pour contrôler la douleur.

Paul: Ma chérie, tu as été fantastique hier soir!

Mckenzie: Ne nous emballons pas veux tu! Ce Wesley n’était qu’un chien fou sans grande science de la lutte. Ce fut cependant une bonne entrée en matière où j’ai pu mettre en pratique ce que l’on m’a enseigné. je dois continuer à apprendre car j’affronterai très bientôt des adversaires plus redoutables que ce petit nerveux.

Paul: Et tu t’en penses capable?

Mckenzie: je fait que tu en doutes me chagrine Paul! Ne me connais tu pas suffisamment pour savoir que je m’investis à fond dans tout ce que j’entreprend? Je suis consciente de mes faiblesses et de mes forces. En analysant mes adversaires , je m’adapterai et aurai une stratégie de combat en adéquation avec leurs style. Objectivement, mes premières impressions me laissent à penser que je serai  dans le top trois de cette fédération d’ici peu. Vas donc te doucher et vas chercher les enfants ans leur chambre pour que nous déjeunions ensemble s’il te plait.

Paul se dirige vers la salle de bain. Une fois qu’elle entend le bruit de la douche, elle se saisi du téléphone et appelle la réception.

Mckenzie: Bonjour monsieur, je suis Mckenzie Westmore et je souhaiterai requérir les services de votre masseuse … Parfait, je l’attend. passez une agréable journée monsieur!

Paul fini sa toilette et s’habille pour aller chercher les enfants.

McKenzie: Je vous rejoint d’ici peu. Une masseuse à été dépêchée par la NGW pour soulager les légères courbatures d’après match. Attendez moi avant de commencer.

Paul sort en embrassant tendrement on épouse.

Paul: Fait toi bien dorloter ma chérie! Nous t’attendons avec impatience.

Paul sort et Mckenzie retourne dans la salle de bain afin de se préparer pour le massage réparateur. Dans le miroir elle à un sourire étrangement carnassier.

Mckenzie: c’est curieux comme les petits bobos s’effacent lorsque je repense au doux craquement qu’a fait ton nez sur le tapis du ring lors de mon Desecrator mon petit Wesley. Craaaaack!HAHAHAHAHAH!

Un peu honteuse elle détourne le regard du miroir.

Mckenzie: Oh c’est pas bien ce que je dis là! Vilaine maman que je suis!

Elle se retourne vers le miroir avec un regard vicieux.

Mckenzie: Oh oui, une vilaine vilaine maman! HAHAHAHAHA!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
mcKenzie Westmore

avatar


MessageSujet: Re: The Bad Housewife   Mer 21 Oct - 16:18

Quand  Carl Thompson entre dans la salle d’entraînement, Mckenzie est aux prises avec un sparing partner au gabarit semblable à celui de Kendra. La ménagère écoute les instructions de son adversaire  et les applique avec méthode et sérieux, privilégiant la vitesse d’exécution et la technique. Lorsque elle voit Thompson, elle fait signe que la séance est terminée puis descend du ring pour venir le saluer.

Mckenzie: Ravie de vous rencontrer Monsieur Thompson . Que me vaut l’honneur de votre visite? Une réaction sur les déclarations du prétendu docteur je présume?

Carl: Précisément!

Mckenzie: les déclarations de ce charlatan sont peu importantes. Ses agissements en revanche sont odieux et scandaleux. Traiter une jeune femme de la sorte relève de la barbarie. Si la fédération n’engage pas de procédure judiciaire à l’encontre de cet esclavagiste, je le ferai moi même. Ceci est de la maltraitance. Qui songe aux conditions de vie de cette pauvre Kendra. A l’emprise scandaleuse, basée sur la menace physique?

McKenzie regarde la caméra.

McKenzie: Kendra, ma chère enfant, Sache que ma maison sera toujours ouverte pour te servir de refuge.  Il y aura toujours un lit et une place à notre table si tu le souhaites. Libère toi du joug de ce tortionnaire infâme. Que mon intervention interpelle les autorités compétentes! Il faut agir et vite!

Carl: Voilà une chose honorable mais venons en à votre combat si vous le voulez bien.

Mckenzie: Une chose bien dérisoire en comparaison avec les sévices que subie cette jeune femme. Mais soit! Je me prépare pour ce combat de façon très sérieuse. Le plus grand respect que je peux lui montrer, c’est d’être une adversaire digne, voire redoutable. Nos gabarits sont différents et miser sur l’épreuve de force serait suicidaire. Ma stratégie sera basée sur autre chose. Vous m’excuserez de ne pas vous en indiquer la teneur, mais je suis confiante au point d’être certaine de bien figurer, voire même de vaincre. A cœur vaillant rien d’impossible! Et de la vaillance, j’en ai à revendre. De la technique et de la science aussi d’ailleurs grâce à mes entraîneurs. Je suis persuadée, et peu importe l’issue de ce combat que Kendra et moi , allons livrer une prestation fantastique ! Maintenant monsieur Thompson, je vais vous demander de vous retirer afin que je continue à travailler.

Mckenzie remonte sur le ring en disant:

McKenzie: je vous prierai de détourner le regard de mon postérieur! Je soyez donc pas un goujat de la trempe de ce docteur! Bien le bonjour Monsieur Thompson!

Le journaliste qui le gymnase le sourire au lèvres. Cette femme est vraiment un ovni dans le monde de la lutte!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
mcKenzie Westmore

avatar


MessageSujet: Re: The Bad Housewife   Jeu 29 Oct - 11:04

McKenzie est assise sur son sofa. Elle a le dos bien droit et son visage est plus austère que d'habitude. La femme de ménage qui passe de la cire d'abeille sur la table remarque la colère rentrée de la propriétaire des lieux.

Maria: vous avez l'air mucho contrarié señora ! C'est la blessoure dé votre
Combat qui vous fait souffrir? La lucha libre es una cosa muy peligrosa !

McKenzie : Du tout Maria! Ce qui me contrarie, c'est votre façon de passer la cire. On tourne le chiffon dans le sens des aiguilles d'une montre. Pas l'inverse! Certes mon combat face à kendra aura été très éprouvant. Pas seulement pour mon intégrité physique mais surtout par l'état psychologique de cette pauvre petite !

La bonne continue de frotter dans le sens inverse.

Maria: la pauvre petite comme vous dites, elle a failli vous touer !

McKenzie : Mais non, la faute n'incombe pas à Kendra. C'est entièrement ma faute. J'ai fait une erreur de débutante.  Mon attention était plus focaliser sur cet ignoble docteur que sur mon combat. Mais cet individu est répugnant ! La main mise totale qu'il a sur cette jeune femme est scandaleuse et dangereuse pour elle. Le dilemne est agaçant pour moi. Si j'avais été plus concentrée et avais gagner le combat, qu'aurait fait subir ce tortionnaire à Kendra ? La défaite honnorable, dans l'esprit des règles et le respect aurait elle fait réagir cette pauvre fille martyrisée? Franchement je l'ignore encore !

Maria: La seule façon dé lé savoir,  c'est de la battre la prochaine fois!

McKenzie : en effet, voilà peut être un début de libération pour elle. Je vais m' atteler à la tâche. Je me dois de libérer kendra du joug de ce sinstre sire.

Maria: claro que si! Mais oune chosse serait encore mieux pour faire réagir cette pétite. Que vous lui montriez qu'oune femme peut reoussir comme los hombres ! En étant championne. Gagnez oun titre,ça pèsera plous dans son esprit!

McKenzie : Maria, vous êtes très maline! Par contre vous ne savez pas passer convenablement de la cire.

La rousse se lève péniblement.

McKenzie: Laissez moi faire et allez donc regarder une de vos telenovelas !

La bonne lâche son chiffon et attrape la télécommande puis se vautre sur le sofa.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
mcKenzie Westmore

avatar


MessageSujet: Re: The Bad Housewife   Ven 13 Nov - 16:13

McKenzie Westmore prépare le repas du soir dans sa cuisine. Autour d’elle, ses enfants sont là, l’un mettant le couvert, l’autre tentant  sans tromper la vigilance de Mc de mettre son doigt dans la crème du gâteau. La ménagère arbore un sourire radieux.

McKenzie: Adams, vous n’êtes qu’un stéréotype! Le stéréotype du lâche. Tel l’époux ivrogne qui frappe sa femme, vous vous défaussez de toutes responsabilités . Ce n’est pas ma faute! C’est de la faute de cette mégère de McKenzie Westmore! Kendra était bien traité et par les agissements de la femme au foyer, elle va retourner dans sa cave humide. Lâche et stupide. Vous avez dit « retourner » , donc cela implique qu’elle y a déjà séjourné malheureusement. Vous êtes un être abject qui profite d’une domination psychologique exercée sur une jeune femme depuis sa prime enfance. Vous l’avez conditionné, maltraité, dressé comme un animal et cela dés sa naissance. Vous avez martyrisé un nourrisson, une enfant, une adolescente pour qu’elle devienne la femme qui  un pallie  à votre lâcheté en combattant à votre place.

La mère au foyer dispose avec délicatesse de superbes cailles sur un plat délicieusement décoré.

McKenzie: Moi je suis une femme. Une bourgeoise comme vous dites. Une bonne femme juste bonne à retourner derrière ses fourneaux. Pourtant, sur cette « faible femme », vous n’avez aucune prise Adams! Ni psychologique, ni physique. Vous n’avez aucun  ascendant sur moi. Vous n’avez qu’un procédé inique pour vous protéger de tous, un bouclier humain en la personne de cette pauvre Kendra. Pitoyable tortionnaire obligé de se servir de sa victime pour se protéger d’une simple mère au foyer presque quadragénaire.

Satisfaite de son plat, Mckenzie demande à ses enfants de sortir de la cuisine.

McKenzie: Allez donc m’attendre dans le salon les enfants, je vous rejoint dans un instant.

Le visage radieux de la mère de famille se transforme en celui de la lutteuse plus sournoise.

McKenzie: Alors Nigel, as-tu apprécié le goût de mes bottes? Ton petit corps osseux et famélique a-t-il apprécié les contorsions et les ecchymoses que je lui ai fait subir. J’espère que oui car ce n’est qu’un début. Toi qui parle de Dieu et qui bafoue ses commandements, je vais te faire la promesse de ne pas suivre la recommandation de son fils Jésus dans le nouveau testament. ‘Oeil pour œil et dent pour dent’. "Et moi, je vous dis de ne pas résister au méchant. Au contraire, si quelqu’un te gifle sur la joue droite, tends-lui aussi l’autre ». Belle parole s’il en est!  Pour toi Nigel, j’appliquerai la loi du talion comme le voyait Eschile:  « Qu’un coup meurtrier soit puni d’un coup meurtrier ; au coupable le châtiment. » Tu es coupable Nigel et chaque mauvais traitement que tu infligeras à Kendra te sera rendu par moi en retour. Je ne suis et ne serai jamais ta victime Nigel, je suis et resterai ton châtiment.  Tant que Kendra sera sous ta botte, tu goûteras aux miennes.

Mc vérifie bien qu’aucun membre de sa famille n’entend ses propos.

McKenzie: Comme tu as pu le constater, je me défends de mieux en mieux sur le ring. Je dirai même que j’attaque de mieux en mieux. Kendra est une adversaire redoutable mais notre dernière confrontation prouve que je ne le suis pas moins. Même après un combat éprouvant, j’aurai toujours assez de force pour t’infliger la correction que tu mérites. Et un jour prochain, quand Kendra ouvrira enfin les yeux et s’émancipera de ton emprise, alors nous serons deux à piétiner ta sale petite face de fouine. Je suis certaine qu’au moment où je te parle, elle réfléchit à la façon dont une faible femme comme moi a eu facilement le dessus sur son bourreau. Elle se dit que si moi j’ai pu dire non à tes agissements ignobles, elle, si forte, si imposante peut faire la même chose. La fin est proche Nigel.Elle t'a vu faible, elle t'a vu dominé par une femme, elle t'a vu souffrir. Un beau matin, Kendra dira stop. Ce jour là, sera un très beau jour pour nous tous…sauf pour toi. Tu ne crois pas en la justice humaine ou divine. Tu te plieras à celle de Kendra. Continues de l’appeler ainsi pour le moment. Une fois libre, elle pourra rejeter ce nom que tu lui as imposé ainsi que le numéro bestial dont tu l’as si atrocement attribué. Elle choisira enfin son nom, elle choisira enfin la vie…sa vie!  Au plaisir se te voir bientôt Nigel. J’admet sans honte que tes petits cris plaintifs sont une douce mélodie à mes oreilles. J’en veut encore.

La ménagère prend son plat si bien présenté, prend un sourire éclatant et entre dans la salle à manger.

McKenzie: A table! Vous allez vous régaler mes chéris!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: The Bad Housewife   

Revenir en haut Aller en bas
 
The Bad Housewife
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Quelle desperate Housewife, etes-vous ?
» Le Manoir Montgomery [Montgomery + leurs invités]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
New Generation Wrestling :: New Generation Wrestling :: -
Sauter vers: