AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Numéro 5 - Communications du Docteur Adams

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Dr. Nigel Adams




MessageSujet: Numéro 5 - Communications du Docteur Adams   Jeu 15 Oct - 4:55

Deux hommes gardent une porte double fermée, et l’ouvrent en voyant la caméra s’en approcher, pour nous laisser entrer dans ce qui semble une salle d’entraînement privée spécialement aménagée par le Docteur Nigel Adams, pour sa protégée. Appareils de musculation, ring, téléviseurs, tout ce dont peut avoir besoin une athlète de haut niveau telle que Numéro 5. Nigel se trouve près du ring dans lequel se déroule un affrontement impressionnant. Numéro 5 et un homme du même genre. Un homme à la stature imposante, agressif, imposant et violent. Nigel gueule ses ordres à Numéro 5, alors que celle-ci est en mauvaise position, coincée dans une sleeper hold bien tenu. Il lui ordonne de rester consciente, au risque de le payer plus tard si elle n’exécute pas ses ordres.

Dr. Nigel Adams : Relève-toi! ALLEZ!

La jeune femme lutte, et réussit à se redresser, avec l’homme sur le dos. Elle recule jusqu’au coin, et envoie des coups de coude rapides et nombreux dans la tronche de l’homme, qui est ensuite ramené dans le centre du ring et soulevé dans les airs, pour être maintenu longuement, avant que finalement son corps ne s’écrase au sol suite au Prototype Slam de Numéro 5. N’entendant pas les ordres lui ordonnant de couvrir, elle continue l’attaque, enchainant des coups de poings au visage de l’homme déjà inerte au sol. Droite, gauche, droite, droite, droite, gauche, droite, dernière dévastatrice droite. Elle se relève ensuite et attend, les yeux rivés sur l’homme, qui met un moment avant de se remettre à bouger. Il s’aide des cordes afin de se remettre debout, dos à Numéro 5, qui le regarde et entend le signal du Docteur Adams. Kendra Prison! L’homme hurle d’abord, tentant de se défaire de l’emprise incroyable de la femme, se débattant autant que possible pour l’empêcher de maintenir la prise, mais en vain. La jeune femme hurle de colère, grognant comme un animal sauvage en chasse, maintenant la prise, malgré la perte de conscience de son opposant. Nigel regarde la caméra en souriant, satisfait, puis lui fait signe de rompre la prise, ce qui ne prend aucun temps. Le corps de l’homme tombe mollement au sol, alors que Kendra le regarde, les yeux vides de toute émotion.

Dr. Nigel Adams : Très chers fans de la New Generation Wresting, je vous souhaite la bienvenue dans le nouvel environnement de ma protégée. Je vous présente l’avenir de cette industrie, et le visage futur de la compagnie. Bientôt, lorsqu’on pensera à la NGW, on pensera directement à ma très chère Numéro 5. Certains détails parlent par eux même. Par exemple le fait que pour premier match, elle affrontera le gagnant du premier main-event de l’histoire de la NGW.

C’est donc ce qui m’amène à parler de ce très cher Fat Booya. Un homme… si je puis dire… faible, dont le seul avantage est son gabarit impressionnant. Seulement avantagé par son physique, puisque le reste de sa personne pue la faiblesse. Les sentiments n’ont pas leur place dans un ring. Numéro 5, malgré toutes les tentatives que tu pourras faire, ne se laissera jamais tenter. Elle n’est pas faible. Elle est ici pour combattre, gagner, dominer, détruire. Pas pour aimer, cajoler, embrasser et chérir. Si ce sont là tes préoccupations premières, mon petit, j’ai bien peur que tu ne sois pas au bon endroit.

Tu n’es pas un athlète. Tu n’es qu’une blague. Comme chaque membre de ta pathétique famille. Quel honneur veux-tu ramener? Quel honneur avez-vous déjà eu? Vous faites honte à cette profession, à cet art que vous dites maîtriser. Numéro 5 ne vit que pour ça. Pendant que tu perds ton temps à t’empiffrer et créer des mises en scènes originales pour passer des messages décousus et puérils teintés d’amour et de sentimentalités faiblardes, Numéro 5 s’entraîne. Pendant que tu perds ton temps à chercher une façon de semer l’amour autour de ton indigeste personne, Numéro 5 prépare sa domination destructrice. Tu ne seras jamais un obstacle assez gros pour te mettre en travers de sa route. Elle est ici pour faire un boulot. Son job. Lutter. Pas pour créer des liens affaiblissants et abrutissants avec des êtres puérils et fades.

Le docteur lève les yeux vers sa protégée et lui fait signe de descendre du ring, ce qu’elle fait, avant de s’approcher. Il pose sa main sur l’épaule de Numéro 5, qui se crispe une fraction de seconde, mais regarde l’objectif de la caméra.

Dr. Nigel Adams : Numéro 5 n’est pas une femme. Elle est une machine. Une arme de destruction massive. Un objet de guerre programmé pour semer le chaos. En un claquement de doigt je peux lui faire savoir que je veux qu’elle vous brise. Après l’avoir rencontrée dans le ring, tu suppliera qu’on te remette plutôt dans des fatal four ways contre ces autres idiots qui ne doivent pas savoir lasser leurs bottes tous seuls, peinent à aligner deux mots de manière cohérente, et ne savent rien dire d’autres que « je suis le plus fort » sans toutefois être en mesure de le montrer. C’est là que la différence se fait entre ma machine de guerre et les autres. Elle le prouvera. C’est pas comme si elle avait le choix. Jusque là, très cher Fat Booya, je t’encourage à te préparer à affronter le destin. Parce qu’il te tombera dessus samedi.

La caméra s’éteint sur le visage déterminé du docteur, et le regard noir de Numéro 5, qui n’a quitté la caméra des yeux à aucun moment. On entend l’homme sur le ring se plaindre, et la transmission est coupée.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dr. Nigel Adams




MessageSujet: Re: Numéro 5 - Communications du Docteur Adams   Dim 18 Oct - 3:43

La caméra s’engouffre dans la demeure du Dr. Nigel Adams, se frayant un chemin jusqu’à la salle à manger, où est attablé l’homme à une extrémité de la table, alors qu’à l’autre se trouve Numéro 5, les yeux rivés sur son assiette pleine de nourriture. Le Docteur lui donne la permission de commencer à manger, ce que l’affamée fait sans se faire prier plus longtemps. La nourriture est ingurgitée rapidement, alors que le Docteur saisit sa fourchette lentement, un sourire en coin aux lèvres. Ses deux hommes de main sont près de sa chaise, et discutent à demi-voix, alors que le docteur porte la première bouchée à sa bouche, relevant les yeux pour regarder Numéro 5, dont le niveau de nourriture dans l’assiette a déjà diminué du quart. Alors que le duo continue de manger sans parler, quelqu’un sonne à la porte, provoquant un soupir de la part du docteur, qui fait signe à l’un des hommes derrière lui de s’en occuper. L’homme disparait un instant, et revient vite, suivi par Carl Thompson, que le docteur invite à table. Le docteur fait signe qu’on lui apporte un verre, qu’on remplit de vin avant de le poser devant l’intervieweur.

Carl Thompson : Vous mangez bien tard…

Dr. Nigel Adams : Numéro 5 avait un entrainement.

Carl Thompson : Après un match comme celui qu’elle a livré?

Le ton est au-delà de la surprise. Il saisit même sa coupe, pour en prendre une gorgée, alors que le docteur pose sa fourchette un moment, avant de prendre sa serviette pour essuyer ses lèvres délicatement. Il regarde Thompson, le plus sérieusement du monde, et tapote la table du bout de ses doigts.

Dr. Nigel Adams : Vous croyez qu’elle est devenue une combattante aussi impressionnante en se fouillant dans le nez, Thompson? Remettez-vous mes méthodes en question alors que vous en avez vous-même constaté les résultats pas plus tard que tout à l’heure? Numéro 5 est plus qu’apte à combattre et s’entrainer dans la même soirée. Elle doit être en mesure de se battre peu importe son niveau de fatigue, peu importe ses blessures. Numéro 5 vit sur une corde raide de laquelle elle a tout l’intérêt du monde de ne pas tomber.

Son ton à lui est tranchant, au point où Numéro 5 s’arrête de manger un instant pour regarder le journaliste.

Carl Thompson : Je ne remet pas vos méthodes en question, simplement, je me dis qu’un corps a besoin de repos pour ne pas subir de blessures inutiles et idiotes lors de l’entraînement, par exemple…

Il tourne le regard vers Kendra, dont les yeux effleurent à peine le docteur, avant de se replonger dans son assiette, qu’elle continue de vider. Le silence se prolonge légèrement, avant que Thompson ne continue finalement à parler.

Carl Thompson : Mais je vous concède que j’ai pu voir les résultats de vos méthodes plus tôt ce soir, et je dois avouer que j’ai trouvé ça intéressant à regarder. Votre lien avec Kendra est spécial et ça se sent. Elle vous écoute au doigt et à l’œil.

Dr. Nigel Adams : Elle a été entrainée pendant 25 ans à m’obéir. Ça serait con qu’après toutes ces années elle n’y arrive pas, tu ne trouves pas?

Il reprend sa fourchette, et se remet à manger, alors que Numéro 5 lève à nouveau les yeux vers le journaliste, tentant de ne pas trop se faire remarquer.

Carl Thompson : Que visez-vous à présent?

Dr. Nigel Adams : À part une série de victoire?

Thompson prend une nouvelle gorgée de son vin, en faisant signe avec la tête au docteur. Lentement, il déguste le breuvage d’une grande qualité, alors que le docteur prend à son tour une gorgée, avant de reposer la coupe sur la table.

Dr. Nigel Adams : Monsieur Leignort a passé un message à Fat Booya après le match. Un message simple, concernant le géant qui représentera la fédération. Ça pourrait bien être notre premier but à atteindre.

Carl Thompson : Je ne suis pas certain que ça soit un but atteignable. Je veux dire… Oui, elle a su profiter d’une distraction de Fat Booya pour le vaincre, mais est-ce qu’Alafa se laisserait battre aussi facilement..?

Le docteur soupire longuement, avant de sourire.

Dr. Nigel Adams : Fat Booya n’était qu’une petite mise en bouche. Monsieur Leignort n’a pas misé sur le bon cheval en pensant une seule seconde qu’il pourrait être le géant qui représente la fédération. Certes sa taille et son poids font de lui ce qu’il est; Un géant. Mais il faut voir au-delà de ça. Il n’est qu’un homme aux multiples faiblesses. Son manager n’est qu’une escroquerie qui n’exerce en rien son pouvoir sur lui. Numéro 5 a un avantage sur Fat Booya. Elle n’a pas besoin de réfléchir plus que ça. Je suis là pour le faire. Fat Booya? Il doit lutter contre ses sentiments, ses envies de semer l’amour, son faible quotient et ses distractions nombreuses. Alafa le bouffera, si vous me demandez mon avis. Et Numéro 5 viendra le bouffer lui. Cette machine de guerre n’a d’autre préoccupation que celle-là; me faire plaisir. Et si je lui dit qu’elle devra terrasser le géant qui sera « couronné » celui qui représente la fédération, elle mettra tout en œuvre pour satisfaire à ma demande. Elle mettra son corps et son âme en jeu. Sa vie, s’il le faut. Mais elle fera ce que j’attends d’elle. À la minute où Alafa est sacré « LE géant », Numéro 5 sera déjà sur lui pour lui faire goûter des souffrances qu’aucun autre de ses adversaires ne lui aura fait goûter. Alafa n’a encore rencontré aucun adversaire digne de ce nom.

Carl va pour s’interposer, mais Nigel lui coupe simplement la parole en levant la main.

Dr. Nigel Adams : Phoenix n’était en rien une adversaire valeureuse. L’oiseau qui renait de ses cendres a été incapable de prendre son envol avec ses ailes cassées, et elle s’est ainsi pété le bec contre le sol. Valdyra? Jeune femme déterminée, avec du cœur… Justement là le problème. Le cœur. Le sien a beau avoir l’air froid comme l’hiver, elle se laisse guider par lui. The Monkey la distraira et elle ne sera pas en mesure de venir en finir avec Alafa pour de bon. Le géant s’en sauvera sans problème, puisque le cœur de cette « guerrière » lui dictera de se venger de ce singe, avantageant Alafa dans un possible affrontement futur.

Carl Thompson : Vous dites donc que votre protégée est la mieux placée pour dominer pour l’unique raison qu’elle n’a pas de cœur?

Dr. Nigel Adams : Exactement. Elle n’a aucune pitié, aucune retenue, aucun cœur à suivre. Seulement ma voix. Et tout est prévu. Au cas où quelque chose m’arrivait par un malheureux hasard, c’est un signal. Le signal qu’elle doit détruire tout le monde sur son chemin. S’en prendre à moi pour la dominer n’est donc aucunement une solution envisageable. Ça ne serait que pire.

Carl Thompson : Contre qui pensez-vous que Numéro 5 se battra pour son deuxième combat?

Nigel fait signe à ses hommes, qui s’approchent du journaliste, et l’invitent à se lever.

Dr.Nigel Adams : Ça n’a aucune importance, de même que les autres questions que vous aimeriez poser. Vous avez déjà suffisamment abusé de mon hospitalité. Il est maintenant temps de partir.

Et sans qu’il n’ait le temps de manifester son mécontentement, Thompson est escorté par les deux hommes vers la porte. Nigel est à présent à nouveau seul avec sa protégée, et la regarde longuement. Alors que celle-ci a terminé son assiette et garde les yeux rivés dessus.

Dr. Nigel Adams : Tu as bien lutté. Tu as bien droit à une autre part.

Nigel se lève lentement, prend l’assiette de Numéro 5, et sort de la salle à manger avec. On entend un peu de bruit venir de la cuisine, où il s’est engouffré, puis après quelques minutes, l’homme revient, l’assiette en main, et la pose devant Numéro 5, qui d’un regard furtif le remercie, avant de se remettre à manger. Nigel retourne à sa place, et se remet à déguster son repas, l’air entièrement satisfait de sa soirée.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dr. Nigel Adams




MessageSujet: Re: Numéro 5 - Communications du Docteur Adams   Mer 21 Oct - 6:04

La caméra s’engouffre à nouveau dans la salle d’entraînement de Numéro 5, où on peut voir celle-ci, en train de se préparer en vue de son prochain match. Près du ring, sur un fauteuil confortable, se trouve le Docteur Nigel Adams, journal en main. Les jambes croisées, le chapeau posé sur la tête, l’homme s’adonne à sa lecture matinale. À côté de lui, une petite table d’appoint a été posée, avec dessus, une tasse de café fumant. Les traits durs du visage maigre du docteur son tirés à leur maximum, et le voilà qui soupire en repliant son journal, qu’il pose à côté de lui. L’homme saisit sa tasse de café, et en prend une longue gorgée. Le liquide est chaud, fort et goûteux. Il le laisse envahir sa gorge, et descendre lentement, lui amenant un plaisir évident, qui détend le visage de l’homme. Nigel fait signe à Numéro 5, qui s’arrête net, et s’approche des cordes du ring, qu’elle traverse.

Dr. Nigel Adams : Nous avons eu l’information sur ton prochain adversaire. C’est loin d’être ce qu’on espérait, mais tu en tireras une occasion de plus de te faire voir, et de t’imposer. Tu affronteras McKenzie Westmore, la bonne femme de foyer. C’est une petite femme, frêle, fragile, et elle a autant de matchs à son actif à la NGW que tu en as, mais je veux que tu la traites comme il se doit. Je veux que tu montes dans ce ring, et que tu la détruises comme s’il s’agissait de la petite poupée de porcelaine dont elle a l’air. Tu n’as pas passé ta vie à t’entraîner pour qu’une ménagère de 43 ans te battes.

Il laisse un silence, avant de prendre une gorgée de café, et de poursuivre.


Dr. Nigel Adams : Tu prendras donc cette occasion de montrer à Monsieur Leignort que cette bonne femme n’est pas ce que tu recherches comme défi. Tu montreras à tout le monde que tu es à prendre au sérieux lorsque vient le temps de se battre. Tu monteras dans le ring et tu leur offriras une performance qui les laissera tous bouche-bée. Ne sous-estime pas cette bonne-femme, parce qu’elle ferait comme avec Wesley et en tirerait profit. Wesley est le genre de personne qui n’ont pas leur place ici. T’as qu’à regarder ses méthodes pour gagner. Il n’est capable de remporter un match qu’en trichant. Toi, tu n’as pas besoin de ça. Tu n’as pas besoin d’armes autres que ton corps, et mon cerveau. Tu garderas ta concentration sur ton unique but; gagner ce match. C’est tout ce que tu as à faire, et c’est exactement ce que tu feras. Parce que tu ne veux pas perdre. Tu ne veux pas non plus me décevoir, puisque dans tel cas, il y aurait des conséquences.

Il marque une pause, regardant sa protégée longuement. Puis, un sourire apparait sur ses lèvres. Un sourire se voulant bienveillant.

Dr. Nigel Adams : Je n’ai pas eu à te punir souvent au cours des années. C’est une bonne chose, et ça serait bien que ça reste ainsi. Tu sais très bien que mes punitions ne sont en rien une partie de plaisir. En tout cas, pour toi. Si je devais être déçu, c’est exactement là qu’on s’en irait. Mais me décevoir ne fait certainement pas partie de tes plans, n’est-ce pas?!

Pour la première fois depuis son arrivée à la NGW, on voit Numéro 5 répondre à quelqu’un. Elle hoche négativement la tête, les yeux exorbités.

Dr. Nigel Adams :
C’est bien ce que je pensais. Alors tu feras ce que je t’ai dit. Traiter cette Westmore comme il se doit. Comme une combattante. Comme si elle représentait une menace à ta vie. Parce que d’une certaine manière, c’est un peu le cas… Allez, retourne t’entraîner. Nous attendrons de voir ce que Madame a à dire et aviserons notre stratégie selon ses mots.

Il prend sa tasse, concluant ainsi la discussion. Numéro 5 s’empresse de retourner s’entraîner, sous le regard satisfait du Docteur, qui l’observe en silence, sirotant son café encore chaud. Il la regarde un moment, avant d’attraper à nouveau son journal, qu’il déplie à nouveau, et se remet à parcourir des yeux. Sérieux, silencieux, il étudie les articles présentés par les journalistes. Des mauvaises nouvelles, pour la plupart, mais pas aussi mauvaises que celles qui pourraient attendre Kendra après le prochain show…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dr. Nigel Adams




MessageSujet: Re: Numéro 5 - Communications du Docteur Adams   Sam 31 Oct - 3:55

La caméra s’engouffre dans un bureau dont des murs entiers servent de bibliothèques emplies de livres. Au centre de la pièce, un bureau en bois massif trône, derrière lequel un fauteuil en cuir noir au dossier haut et confortable est installé. Le Docteur Nigel Adams y est installé, les mains jointes sur le bureau. Son visage est éclairé en partie par une lampe sur le bureau, qui aggrave le visage osseux du docteur. La pièce est calme, et une cigarette fume contre un cendrier posé à droite du docteur. Celui-ci la saisit d’ailleurs pour en prendre une bonne bouffée. Il laisse s’échapper le nuage de fumée en regardant l’objectif de la caméra.

Dr. Nigel Adams : Lex Justice. En voyant que ma protégée affronterait celui-ci lors du prochain show, je n’ai d’abord pas su comment réagir. L’homme ne m’inspire rien, mais la cause m’inspire le mépris. Le mépris mérité par un homme qui se croit digne de décider de ce qui est juste et ne l’est pas. Qui es-tu, Lex, pour juger de ce qui est juste et de ce qui mérite une intervention? Te prends-tu pour Dieu? À mes yeux, il est le seul qui puisse juger des actions de l’homme. Et si tu te prends pour lui, pour moi, tu n’es qu’une imposture contre laquelle tu devrais toi-même te soulever. Pour moi, c’est le fait de te prendre pour mieux que les autres qui est une injustice. Pour moi, il est impératif que quelqu’un te remette à ta place. Et cette semaine, ça tombe bien, tu es l’affaire de Numéro 5.

Il sourit, éteint la cigarette, puis relève ses yeux emplis de colère.

Dr. Nigel Adams : Tu dois te demander où elle est, d’ailleurs, ma très chère protégée. Elle se prépare. Elle s’offre un entrainement intensif comme chaque jour avant aujourd’hui, depuis des années. Pendant que tu dois être en train de t’indigner comme cette très chère McKenzie sur le traitement que je lui fais subir, elle se prépare à t’affronter afin de démontrer que mes méthodes peu communes portent bel et bien leurs fruits. Fat Booya, McKenzie et toi aurez quelque chose en commun après ce match. Vous aurez eu un petit échantillon de la douleur que cette femme est capable d’infliger. L’autre chose que vous avez en commun est votre faiblesse lorsque vient le temps de parler de vos sentimentalités. Cette très chère McKenzie est la preuve la plus parlante de cette faiblesse. Trop occupée à essayer de résonner un esprit impénétrable, elle s’est retrouvée sur le dos, les épaules rivées au sol. Et comme Fat Booya avant elle, elle a fait une erreur qui lui a coûté cher. Qu’en est-il de toi, Lex? Feras-tu aussi une erreur que Numéro 5 ne manquera pas de remarquer et d’utiliser à son plein potentiel?

Seras-tu préoccupé par cette envie d’établir la justice dans un monde où il n’en existe aucune? La justice n’a pas sa place ici. Dieu l’aurait faite dès la création du monde, si elle avait eu quelque chose à faire là. Il aurait créé tous les hommes sur le même moule. Toutes les femmes sur le même schéma. Tous seraient forts, intelligents, avec une santé de fer et un cœur pur. Mais ce n’est pas le cas. Cette petite expérience que j’ai faite, qui m’a donné mon plan de retraite est la preuve. Certains rejetons sont morts quelques heures après leur naissance de causes naturelles, et Numéro 5 a surmonté plus d’obstacles que vous autres, cœurs bons ridicules, n’affronterez jamais seulement dans votre existence entière. En 25 ans, elle a défoncé les murs qui se dressaient devant elle.

Nouvelle pause, pendant laquelle Nigel se redresse dans son fauteuil, pour être plus confortable.

Dr. Nigel Adams : J’ai maintenant un message pour une personne bien particulière. Une personne importante, dont le temps devrait être précieux, mais se trouve utilisé à gérer des idiots sans intérêt. Monsieur Leignort. Je sais ce que vous voulez. Du spectacle qui rapporte de l’argent. C’est exactement ce que je veux aussi pour Numéro 5. Et j’ai l’impression qu’en travaillant dans ce sens ensemble, nous pourrions faire de grandes choses. Laissez ces petites pointures que sont Chris Andersen, Jeff Wesley et Evan Savage. Ces petits cons ne vous apporteront jamais autre chose que des ennuis. Alors je vous invite, monsieur Leignort, à plutôt prendre place devant votre téléviseur lors du prochain show, et de porter une attention particulière à ce que nous arrivons à faire, Numéro 5 et moi. Admirez le potentiel, imaginez l’usage que vous pourriez en faire, et nous pourrons discuter à votre guise lorsque vous aurez bien vu ce que je veux dire. Je suis certain que vous possédez l’esprit nécessaire afin de voir ces possibilités que je vous offre ce soir.

Il sourit, et salue la caméra d’un geste de la tête respectueux, puis la caméra s’éloigne, pour le laisser seul dans son bureau.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dr. Nigel Adams




MessageSujet: Re: Numéro 5 - Communications du Docteur Adams   Mer 4 Nov - 5:08

L’image s’ouvre sur le visage sombre et tordu par la colère du Docteur Nigel Adams. La pièce est sans dessus-dessous, et l’homme tient une canne, avec laquelle il frappe le corps inerte de Numéro 5, recroquevillée au sol. Le visage de la jeune femme est boursoufflé, des ecchymoses commencent à apparaitre, et la lèvre inférieure de la jeune femme est fendue d’une bonne profondeur. Elle ne tente même pas de se protéger, probablement suite à l’interdiction du Docteur, qui se laisse aller pendant un moment, avant de relever la tête, pour regarder la caméra. Il est essoufflé, et repousse ses cheveux pour les coiffer, avant de saisir une chaise non loin, de la positionner près de Numéro 5, qui reste au sol suite à son ordre. Il s’assoit, pose la canne contre la chaise, et pose son chapeau sur sa tête. La main du docteur fouille la poche intérieure de son veston posé sur le dossier de la chaise, et il rabaisse ses manches préalablement remontées et roulées. Le docteur passe le revers de sa main sur sa bouche pour en éponger les quelques petites goûtes de sueur, puis il lève à nouveaux ses yeux bleus glaciaux sur l’objectif de la caméra.

Dr. Nigel Adams : J’espère, petite mégère, que tu es satisfaite de ce que tu cause. Depuis des semaines, tu nous rabat les oreilles avec le sort de Numéro 5, que tu trouves exécrable, alors que jusqu’à maintenant, elle était très bien traitée. De bons repas, un bon lit, des soins personnels. Elle avait réussi à gagner tout ça. Mais par ton impertinence de ménagère sans cervelle, elle est privée de tout ça, en punition de sa défaite. En venant dans l’intention de l’aider ou je ne sais quoi, tu as scellé son sort. Retourner à l’état d’animal au fond d’une cave dégueulasse où même l’air est irrespirable.

Il allume une cigarette, puis en prend une longue bouffée, avant d’en savourer les aromes pour ensuite laisser repartir le nuage de fumée.

Dr. Nigel Adams : J’espère que dans le confort de ta chambre à coucher de bourgeoise, tu penseras à elle, blottie contre le sol froid et sale de ma cave, et que tu réaliseras l’ampleur de ta connerie. TU es celle qui lui offre une destinée peu enviable. Pas moi. Moi, je l’ai sauvée. Je l’ai élevée, soignée, entraînée, formée. Toi, tu la détruis sous prétexte de vouloir l’aider. Te sens tu fière? Te sens tu toujours aussi concernée par son sort? Qui de nous deux est le monstre? Dans son petit village minable natal, elle n’aurait sûrement jamais vécu plus de deux ans. La voilà à 25 ans, bien en chair, bien en santé. Grâce à mes soins, à pratiquer une activité pour laquelle elle est bâtie. Et toi pauvre sotte de femme au foyer dont les besoins sont plus que comblés depuis toujours sans même que tu aies à te salir les mains, tu viens, et tu lui retire tout ce qu’elle a. Pauvre conne irréfléchie. Occupe-toi plutôt d’apprendre de nouvelles recettes de cookies pour bourrer la pense de tes idiots d’enfants chieurs qui ne sauront jamais ce qu’est le travail acharné pour obtenir ce qu’ils veulent, trop couvés par une mère dont la seule raison de vivre est de bien plier leurs slips propres et de les ranger dans les tiroirs en ordre de couleur.

Prends de l’avance. Retourne derrière tes fourneaux, et prépare le repas de ce soir, et les autres qui suivront, en oubliant cette folle idée de monter dans un ring où il se déroule des batailles plus importantes que le choix des couverts que tu utiliseras pour le repas de dimanche, où tu recevras tes beaux-parents insignifiants à diner, comme chaque semaine, avec ton sourire forcé et aussi faux que l’expression des sentiments de ton mari à ton égard. Rend tes petites mains utiles à quelque chose pour lesquelles tu es capable de comprendre les enjeux. Genre la cuisson d’une dinde. En étant une toi-même tu dois être au courant de comment on les prépare, n’est-ce pas? Laisse les grandes personnes faire de grandes choses, et contente-toi de faire les petites choses pour lesquelles tu es douée. Sombre idiote.

Il s’arrête à nouveau, pour regarder Numéro 5 au sol, toujours inerte. Il lui fait signe de se relever, ce que la jeune femme fait. Puis il lui plante ses yeux dans les siens, et avec tout le sérieux du monde s’adresse à elle.

Dr. Nigel Adams : Quant à toi, ne t’avise plus de te laisser déconcentrer. Qu’est-ce que je t’ai déjà dit? Si quelqu’un m’attaque, tu frappe tout ce qui te passe sous la main. Adversaire, arbitre, commentateur, gardien de sécurité. Tu frappe, jusqu’à ce que je te donne l’ordre d’arrêter. Et au PPV, je veux que tu fasses regretter à cette McKenzie de mes deux ce qu’elle t’a fait subir pendant toute la semaine. Je veux que tu lui rendes au centime près chaque seconde de souffrance que tu as du endurer par sa faute. Je veux que si elle ose se pointer sur le ring pour t’affronter, tu lui fasses passer l’envie de revenir. Je veux que tu la brise. Est-ce que tu as bien saisi ce que je viens de dire?

Elle répond par l’affirmative, d’un mouvement de la tête, ravalant des sanglots silencieux. Aucune larme dans les yeux, aucune émotion sur le visage. Le Docteur lui scrute le visage des yeux pendant une minute avant de finalement la faire se pencher pour lui attraper le menton pour vérifier l’état de sa lèvre. Il se lève, s’éloigne et revient quelques secondes plus tard avec une trousse de premiers soins, qu’il pose sur la chaise, et ouvre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Numéro 5 - Communications du Docteur Adams   

Revenir en haut Aller en bas
 
Numéro 5 - Communications du Docteur Adams
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Collections numérisées d'enluminures
» TNT - la télé tout numérique
» 1° SUPERIEUR; Les Grandes Personalités de la Numérologie
» Tom Adams [Validée]
» Numéros surtaxés enfin gratuits !!

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
New Generation Wrestling :: New Generation Wrestling :: -
Sauter vers: